Wire chair DKX

Description de la Wire Chair DKX

La Wire Chair DKX est une pièce de design streamline emblématique imaginée par le couple Ray et Charles Eames.
Ce siège, réalisé en structure géométrique apparente, est en réalité une version de la chaise DK qui s’inspire de formes organiques. Elle existe en plusieurs versions, et a évolué au fil du temps. Vitra, qui en assure aujourd’hui l’édition, a notamment modifié sa hauteur.

wire chair DKX Streamline

Histoire de la chaise Wire chair DKX

Premiers prémisses au MoMa

Charles et Ray Eames sont un couple de designers dans la pure lignée du design Streamline. En effet, leur objectif est de « produire le meilleur pour le plus grand nombre au coût le plus bas ». Ensemble, ils conçoivent de nombreuses pièces dont les matériaux et l’esthétique permettent de tenir cette promesse.
En effet, les années 1940 et 1950 voient apparaître de nouveaux matériaux, qui vont donner de nouvelles perspectives aux designers. La bakélite par exemple, devient souple et facilement malléable à haute température, et conserve une grande solidité à température ambiante. L’usage de l’Epoxy et de la fibre de verre se développe également, et va marquer un tournant dans la conception de meubles.

En effet, Charles Eames, dans son désir de produire à la fois des meubles grand public, et des œuvres aux formes originales, va trouver son bonheur dans ces innovations techniques.
En 1946, il expose au MoMa (Museum of Modern Art de New York City) la célèbre « New Furniture Designed by Charles Eames ». L’exposition rencontre un grand succès, et met en lumière le travail du couple d’artistes, notamment leurs plus célèbres chaises et fauteuils : la Lounge Chair Wood (LCW), la DCM (Dining Chair Metal) ou encore la DCW (Dining Chair Wood).

2 ans plus tard, le MoMa lance un concours international de design, qui va être un tremplin formidable pour Charles et Ray Eames : the International Competition for low cost furniture design. A cette occasion, les Eames présentent une nouvelle série de chaises et fauteuils, majoritairement réalisés en fibre de verre. On y retrouve notamment la Dining Armchair Rod (DAR), la Roching Armchair Rod (RAR) et bien sûr la fameuse The Chair.

chaise dkx aussi appelée wire chair par ray eames

L’innovation au service du Streamline

En 1949, quand les Eames créent le Showroom d’Herman Miller à West Hollywood, l’idée de présenter les créations saluées par la critique au MoMa les séduit. Dès 1950, le couple commercialise les modèles phares, et propose un système d’options afin de pouvoir personnaliser sa chaise.
Les couleurs, la bascule, le piètement et le pivot sont autant de possibilité que chaque acheteur peut adapter.
Les chaises remportent un franc succès, et poussent les designers à tirer le fil de ce concept.
Ainsi, entre 1951 et 1953, plusieurs modèles aux matériaux revisités sont lancés.
La Wire Chair est officialisée durant cette période. Avec son assise en tissage métallique, et son piétement géométrique façon « Tour Eiffel », elle détonne et marque les esprits.

Mais si la chaise a plus au grand public, elle a donné des sueurs froides à Charles Eames !
En effet, les Eames ont travaillé un temps avec le sculpteur et designer italien Harry Bertoia au sein de la Eames Office. Durant cette période, le studio possède un contrat avec Herman Miller pour l’édition de leurs meubles aux USA.
Mais voilà : quand Harry Bertoia quitte la Eames Office, il édite des meubles au design très ressemblant (la diamond chair en est un bon exemple)… Et son éditeur n’est autre que Knoll, le concurrent direct d’Herman Miller !
Pour se démarquer, la DKR Wire chair intègre au fil du temps de nouvelles options, comme une assise partiellement rembourrée, disponible en différents coloris.

chaises wire chairs modèle DKX par Ray Eames du mouvement Streamline

Caractéristiques de la Wire chair DKX

Rembourrage

Le siège, dont la signature est cette fameuse structure en croisillons, ne possède évidemment pas de rembourrage.
En revanche, il est disponible avec un coussin d’assise ou bien avec rembourrage du dossier et de l’assise en cuir ou en tissu Hopsak au choix.
Le rembourrage est retirable et repositionnable.

Coque

La coque d’assise de la Wire DKX des Eames est fabriquée en fil d’acier formé et soudé.
La finition est chromée ou en époxy. Cette deuxième version est à privilégiée pour un usage extérieur.

Piètement

La chaise Wire DKX possède un piètement à 4 pieds avec croisillons, qui rappelle le modèle légendaire « tour Eiffel » imaginé par les Eames.
La finition est assortie à la coque d’assise choisie. Le siège possède des patins en plastique pour moquette, mais il est également possible de choisir une option avec des patins en feutre pour sol dur.

Découvrir les autres oeuvres design du mouvement Streamline